Le co-auteur et réalisateur

 

S. Jean-Noël Pierre est né et a grandi à l’île Maurice, avant de rejoindre, à 18 ans, la France pour ses études. Il a un niveau de doctorat en Sciences de l’Information et de la Communication, option cinéma.

 

En parallèle de ses passions pour la musique, le chant, le théâtre et la danse, notamment au sein  du groupe Nissa (plus de 200 concerts en France) et la troupe d'Opéra Rock Amnésia, il se tourne tout naturellement vers le documentaire pour approfondir ses connaissances et s’épanouir.

Il est aujourd’hui réalisateur de documentaires et de live broadcast de sport.

 

Ce film sur Chagos est en quelque sorte un retour aux sources. A l’île Maurice, S. Jean-Noël Pierre a en effet été très tôt sensibilisé à la cause de ce peuple, grâce à son père, qui évoquait souvent cette histoire tragique avec lui. C’est au collège que le jeune homme a entendu pour la première fois le fameux slogan « Rann nou Diego » (« Rendez-nous Diego »). L’écoute d’artistes engagés et la découverte des manifestations des Chagossiens lui ont permis de se familiariser avec ces relégués de l’histoire. Après la disparition de son père, le drame de cet archipel intimement lié à son île s’est imposé dans son esprit comme dans son cœur, le poussant à sortir une nouvelle fois la plume et les caméras.

Le co-auteur

 

Sébastien Bonetti est né en Lorraine, dans une famille d’origine belgo-italienne, d’ouvriers et mineurs. Après des études supérieures en géologie, puis l’obtention d’un diplôme d’études approfondies en Sciences de l’Information et de la Communication, il commence sa carrière de journaliste en presse quotidienne régionale (Le Républicain Lorrain).

 

En parallèle de ce travail, en 2008, il débute sa collaboration intensive avec les médias nationaux indépendants comme Fakir (cf Merci patron), Offensive, Z, Bastamag, Reporterre, CQFD et A-Rivista, pour lesquels il signe des reportages nationaux et internationaux. Il écrit et participe également à l’écriture de différents ouvrages collectifs sur l’immigration ou l’écologie. Photographe à ses heures (il est l’auteur de plusieurs expositions à Paris et en Lorraine), il découvre l’univers de l’audiovisuel en réalisant le documentaire A Bure pour l’éternité, projeté dans plus de 70 cinémas et centres culturels de France, et collabore avec ses images à des émissions sur Canal + et Arte.

 

C’est son ami S. Jean-Noël Pierre, avec qui il a déjà travaillé sur A Bure pour l’éternité, qui l’a sensibilisé à l’histoire méconnue de Chagos. Passionné par les écrits du penseur américain Noam Chomsky depuis de nombreuses années, il a été happé par cette aventure, dont l’objectif central sera de médiatiser l’un des grands drames du XXe siècle.

Les producteurs

 

Adolf El Assal

 

Adolf El Assal naît à Alexandrie, en Egypte, en 1981.  Il grandit à Dubaï, à Londres et au Luxembourg. Après avoir obtenu une maîtrise en cinéma de l'Université de Kingston au Royaume-Uni, il fait ses premières armes en travaillant sur des clips vidéo et des courts métrages télévisés. Il travaille, en parallèle, en tant que producteur sur Divizionz (2008). Ce film, créé au Festival du film de Berlin, a fait partie des sélections d'une centaine de festivals. Il continue à réaliser quelques courts métrages dont La Fameuse Route (2011) et Mano de Dios (2011). Il réalise son premier long métrage, Les fameux gars en 2014. Sawah (2019) est son dernier long métrage en date.  Il a été primé dans différents festivals.

Neigeme Glasgow-Maeda

 

Fort de ses 16 ans d'expérience dans le cinéma et le documentaire, Neigeme a produit des films primés avec des réalisateurs d'Afrique, d'Europe, d'Amérique et des Caraïbes. En 2012, il est devenu membre de la Berlinale Alumni et après avoir travaillé en freelance dans l'industrie pendant 8 ans dans divers rôles de production, il a créé sa société de production Unit4B Productions à Londres.

En tant que Curateur de films pour le Caribbean Film Corner, la principale vitrine du cinéma caribéen en Europe, Neigeme a collaboré avec le Memorial ACTe curating content pour l'exposition «Echos Imprévus» du 16 novembre au 17 avril 2016, en Guadeloupe et «Out of Many, One - Carnival Festivals of the Caribbean», en octobre 2017 pour le Royal Victoria and Albert Museum de Londres. En novembre 2017, il rejoint l'équipe de Wady Films au Luxembourg en tant que producteur / partenaire.  Depuis, il a mis en place et dirigé le programme de réalisation de films pour “Secret Cinema” au Royaume-Uni. Il partage actuellement son temps entre le Royaume-Uni, le Luxembourg,
l'Afrique et les Caraïbes. Il a  eu le privilège de représenter le Film Fund Luxembourg à Ouagadougou, Burkina Faso, lors du Ouaga Film Lab 2019 où il a également encadré les producteurs africains qui faisaient partie de son Ouaga Producer's.